Michèle Hébert

Michèle Hébert

Ergothérapeute Libérale

Prise en charge

Buts de la prise en charge:

  • Améliorer le bien être des personnes avec TED
  • Augmenter le niveau de performance moteur et sensoriel afin d’améliorer l’autonomie quotidienne
  • Augmenter le niveau de compréhension du milieu « écologique »
  • Expliquer à l’entourage ou à l’équipe les difficultés motrices ou sensorielles rencontrées par la personne avec TED : il ou elle ne le fait pas exprès.

Principes :

Avant de proposer une activité, il faut se demander :

  • De quelles capacités ou adaptations la personne a besoin pour supporter ou accepter une tâche qui est appropriée à son âge et qui a du sens pour elle.
  • Suivant les indications du PEI (Projet Educatif  individuel), s’il existe, et en appliquant :
    • Structure (cadre)
    • Clarté
    • prévisibilité.

 

Quand on choisit une activité, il est important de tenir compte de nombreux éléments, afin que celle-ci puisse se dérouler dans de bonnes conditions:

  • Rythme :
    • celui de l’enfant et de sa disponibilité au moment de l’activité
    • la relation entre la nouveauté et la répétition : une nouvelle activité peut être source d’angoisse, il faut donc laisser le temps à l’enfant de se l’approprier selon ses capacités.
    • le moment de la journée : une certaine stratégie sensori-motrice doit être utilisée en lien avec un moment précis du quotidien et au moment où celui-ci a lieu (ex : une stimulation sensori-motrice sur le thème du repas doit avoir lieu à ce moment là plutôt qu’au millieu d’une demie-journée où elle perd de son sens)
  • Fréquence : combien de fois cette activité doit-elle être exécutée durant la journée. Selon quelle intensité ( la force de la stimulation).
  • Durée : la longueur de cette activité

 

Progression :

  • Dissocier les demandes : graphisme seul, pas exercice de français + écriture : le niveau de performance va baisser, la concentration sera faible, les troubles du comportement vont augmenter.
  • Intégration sensorielle : éviter de travailler plusieurs choses en même temps.

 

Moyens :

  • Observation : des particularités ou bizarreries pour nous :
    • Est-ce que cela semble avoir du sens pour la personne de faire ça à tel moments ?
    • Si la personne parle, on peut l’interroger sur qu’est ce que ça lui fait quand elle s’adonne à telle autostimulation?
    • Accepter qu’il faudra du temps pour être connu et reconnu (mais pas toujours !)
  • Interroger l’équipe et l’entourage sur les particularités sensorielles.
  • Pré requis pour travailler en séance :
    • attention conjointe,
    • coopération
    • imitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>